Les abonnés : la qualité avant la quantité - ORA Marketing social
15941
post-template-default,single,single-post,postid-15941,single-format-standard,bridge-core-2.2.2,ajax_fade,page_not_loaded,, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,qode-title-hidden,transparent_content,qode-theme-ver-20.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive
Les abonnés : la qualité avant la quantité

Les abonnés : la qualité avant la quantité

Pourquoi miser sur la qualité de nos abonnés et non la quantité?

En tant que gestionnaires de communauté (GC), l’un de nos principaux rôles est de bâtir des communautés ou d’augmenter leur nombre d’abonnés/fans en ayant pour objectif que ces derniers deviennent, tout naturellement, de bons ambassadeurs, de bons porte-paroles pour l’entreprise. Très souvent, le succès d’une communauté est malheureusement évaluée à son nombre d’abonnés/fans. Mais quand on y réfléchit bien, ce nombre est-il vraiment important? Bien qu’une grande communauté puisse jouer positivement sur la perception des gens, un faible taux d’interaction et d’engagement (engagement = mentions «j’aime», réactions, commentaires, partages, clics…) sur les publications peut réellement tout gâcher.

Selon nous, il est beaucoup, beaucoup plus important de viser l’authenticité et la qualité plutôt que la quantité.

La clé pour réellement intéresser, attirer et interpeller sa clientèle cible présente sur les différents médias sociaux faisant partie sa stratégie? Créer son propre matériel, du contenu qui sera de qualité et qui sera varié (Joliane en parle justement juste ici). 

Sur les médias sociaux, la compétition entre les entreprises est de plus en plus féroce. En effet, il y a beaucoup trop de pages Facebook et de comptes professionnels Instagram, par exemple, pour que l’on puisse voir tout le contenu que les entreprises diffusent. D’où l’importance de créer du contenu pertinent, qui accrochera vraiment votre clientèle cible, et qui se démarquera de ce que crée la compétition. Il est également bien important de conserver une bonne fréquence de publications (au minimum, 1 fois par semaine) et de s’en tenir à un maximum de 20% de contenu promotionnel. Sans avoir recours à un budget publicitaire faramineux, la qualité et l’originalité de votre contenu vous permettront d’acquérir de l’engagement sur vos publications, de nouveaux abonnés/fans qui deviendront des clients ou se feront un plaisir de parler de votre marque.

LE VRAI INDICE DE LA QUALITÉ DE VOTRE COMMUNAUTÉ : LES INTERACTIONS

En offrant du contenu original, de qualité, qui éduque, amuse ou touche votre clientèle, vous vous assurez d’augmenter les interactions sur vos publications, et il s’agit ici du meilleur indice, selon nous, pour juger de la qualité d’une communauté. Sur Facebook, par exemple, plus les gens interagissent avec vous, plus ils recevront votre contenu dans leur fil d’actualité et plus les amis/abonnés de vos abonnés/fans verront votre contenu. Bref, c’est un effet boule de neige. En faisant des campagnes publicitaires sans objectif précis ou sans ciblage, ou en organisant trop fréquemment des concours dans le seul but d’augmenter votre nombre d’abonnés/fans, vous risquez seulement d’avoir une communauté composée d’«abonnés fantômes», des gens qui ne sont vraiment pas intéressés à interagir avec vous et donc, qui ne verront jamais votre contenu sur lequel vous avez mis du temps et des efforts.

LE BUT ULTIME : LA CONVERSION

Une conversion est en fait une action qui répond à un objectif. On pourrait penser à une inscription à une infolettre ou à un achat sur une boutique en ligne. Tout dépend des objectifs de l’entreprise. Des façons d’augmenter son nombre d’abonnés de plusieurs milliers en quelques semaines, voir quelques jours, il y en aura toujours, mais à quoi bon? À quoi ça sert d’avoir 10 000 abonnés si aucun d’entre eux n’est réellement intéressé par votre contenu, ou par les produits ou services que vous offrez? Si aucun d’entre eux n’a l’intention d’interagir avec vous ou d’éventuellement, devenir l’un de vos clients ou parler de votre marque en bien à son entourage? Imaginez avoir un entourage de 1000 personnes, mais aucune qui s’intéresse à ce que vous faites, aucune qui ne vous donne de nouvelles. Pas d’appels, pas de messages texte, et encore moins de visites à la maison. Est-ce vraiment un entourage que vous souhaitez avoir? Un entourage qui vous apportera quelque chose de positif?

Voilà la question à se poser!

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.