Les mythes et réalités du travail de gestionnaire de communauté
Plusieurs facteurs nous ont influencées à choisir de fonder une entreprise spécialisée dans le domaine et être là où nous sommes aujourd’hui. Certains facteurs se sont finalement avérés être des mythes et d’autres, des belles réalités. 
mythes et réalités, gestion de communauté, gestionnaire de communauté, community manager, réseaux sociaux, médias sociaux
16585
post-template-default,single,single-post,postid-16585,single-format-standard,bridge-core-2.2.2,ajax_fade,page_not_loaded,, vertical_menu_transparency vertical_menu_transparency_on,qode-title-hidden,transparent_content,qode-theme-ver-20.9,qode-theme-bridge,disabled_footer_top,wpb-js-composer js-comp-ver-6.1,vc_responsive
Les mythes et réalités sur le travail de gestionnaire de communauté

Les mythes et réalités du travail de gestionnaire de communauté

Aujourd’hui, on avait envie de vous partager notre passion pour le métier de gestionnaire de communauté. Comme vous vous en doutez, ce n’était pas un rêve que nous avions depuis notre enfance puisque les réseaux sociaux n’existaient pas encore! Par contre, plusieurs facteurs nous ont influencées à choisir de fonder une entreprise spécialisée dans le domaine et être là où nous sommes aujourd’hui. Certains facteurs se sont finalement avérés être des mythes et d’autres, des belles réalités. 

TU DOIS ÊTRE EXPERT DES DOMAINES DE TES CLIENTS

Mythe. C’est assurément un bel atout de connaître le domaine de son client puisque c’est beaucoup moins long de se familiariser avec les termes, trouver des idées de contenu et être en confiance pour répondre aux commentaires des gens. Par contre, le fait de ne pas être un expert aide à bien se mettre dans la peau du client de notre client et à vulgariser le plus possible les textes. Certains gestionnaires de communauté décident de se spécialiser dans un créneau et deviennent donc experts (ou presque) de celui-ci. De notre côté, nous préférons varier les domaines tout en se concentrant sur ceux pour lesquels nous avons un très fort intérêt. Notre créativité est à son plein potentiel de cette façon!

TU AS BESOIN D’ÊTRE TRÈS TECHNO

Mythe. Les aptitudes pour devenir plus «technologique», ça s’apprend! De mon côté, j’ai adoré la formation en Marketing des médias sociaux du Collège Bart ainsi que les capsules de formation Facebook Blueprint pour me familiariser avec les différents termes techniques. Par contre, ce qui est essentiel selon moi pour se sentir en confiance au quotidien dans le travail de gestionnaire de communauté, c’est d’être fondamentalement créatif, débrouillard et organisé. Et bien sûr, d’avoir un petit côté geek!

TU PEUX TRAVAILLER DE N’IMPORTE OÙ

Demi-Mythe. On se permet d’inventer ce terme parce que ça dépend! Nous pensons que pour garder un lien fort et authentique avec son client, c’est essentiel de pouvoir le rencontrer à l’occasion, visiter l’entreprise pour s’imprégner des valeurs et de la philosophie. C’est pratique (pour le client et pour nous) de pouvoir gérer nous-mêmes les séances-photos ou vidéos, couvrir des événements sur place, se déplacer pour faire des Facebook Live, par exemple. Par contre, avec les outils de programmation de contenu, c’est bien sûr possible de planifier son contenu et effectuer sa gestion de messages et commentaires de n’importe où dans le monde. À mon avis, l’idéal est de trouver l’équilibre entre le travail à distance et le contact direct avec le client. Le télétravail reste quand même un très gros avantage de ce travail et c’est beaucoup pour ça que nous l’avons choisi!

TU DOIS POUVOIR T’ADAPTER RAPIDEMENT

Réalité. C’est très important d’être conscient que des demandes de dernière minute ou qu’une gestion de crise peuvent arriver à tout moment quand on gère des réseaux sociaux. On l’a d’ailleurs vécu intensément en mars avec l’annulation des spectacles, la fermeture des commerces et des restaurants. Bref, c’est donc primordial d’organiser son horaire afin de pouvoir s’adapter rapidement au besoin et être alerte aux avis, aux commentaires et aux messages privés, au cas où il y en aurait un urgent. Cependant, ce n’est pas du tout nécessaire d’être connecté 24/7. On aurait changé de domaine depuis longtemps si c’était le cas! L’important est de gérer les attentes de son client et de la communauté que l’on anime. C’est tout à fait possible de mettre en place des messages automatiques, par exemple.

TU DEVRAS VIVRE AVEC PEU DE DEMANDE

Mythe. La demande est encore extrêmement grandissante, même après près de 5 ans dans le domaine à temps plein! Les entreprises se rendent de plus en plus compte des avantages de travailler en collaboration avec des gens qui baignent dans les médias sociaux tous les jours. Certains décident de carrément tout leur déléguer cette portion de leur entreprise. C’est un poids réel qui s’enlève de leurs épaules. L’esprit d’entraide qui règne dans le monde du numérique permet aux travailleurs autonomes et aux employés de bâtir conjointement des stratégies solides pour les entreprises. Plus on est, plus on a d’idées à mettre en place! 

Bref, on adore notre métier. Même s’il est en constant changement et nous confronte parfois à des côtés négatifs du web et des médias sociaux, on ne le changerait pour rien au monde! 

D’ailleurs, les mythes ne sont pas seulement envers le travail de gestionnaire de communauté, mais aussi en lien avec les réseaux sociaux! Joliane vous parlait justement de 5 mythes populaires dans un article au printemps dernier.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.